Over the course of 20 years seeking adventure, participating in expeditions, and enjoying human experiences around the world, Erwan has had the chance to meet many of the world’s best alpinists, climbers, sailors and peaple. These amazing friendships have been built upon a common passion for life, nature and adventure.

Every member of the crew is part of the elite in their respective activity, well-known and respected worldwide. Their passion for exploring the great outdoors will drive us to tackle unclimbed peaks, dive into unknown waters, descend never-before-skied faces, ascend virgin big walls, and sail unchartered seas.

Erwan Le Lann, captain

janvier 31, 2015

Nicolas Boidevézi Skippeur

octobre 6, 2016

Sean Villanueva O’Driscoll, rockclimber

avril 10, 2016

Thierry Dubois, sailor

avril 5, 2016

Léo Slemett, freerider

mars 21, 2016

Adrien Coirier, freerider

février 11, 2015

Erwan Le Lann, captain

janvier 31, 2015

Mathieu Maynadier, mountaineer

janvier 25, 2015

Charlotte Barré, rock-climber

janvier 25, 2015

Gérôme Pouvreau, rock-climber

janvier 25, 2015

Florence Pinet, rock-climber

janvier 20, 2015

Guillaume Vallot, journalist/mountaineer

janvier 7, 2015

Aymeric Clouet, alpinist

janvier 7, 2015

Lionel Daudet, alpinist, climber, explorer

décembre 27, 2014

Eric Loizeau, sailor/mountaineer

décembre 17, 2014

Jeanne Grégoire, sailor

décembre 17, 2014

Nicolas Boidevézi Skippeur

octobre 6, 2016

Thierry Dubois, sailor

avril 5, 2016

Léo Slemett, freerider

mars 21, 2016

Adrien Coirier, freerider

février 11, 2015

Mathieu Maynadier, mountaineer

janvier 25, 2015

Charlotte Barré, rock-climber

janvier 25, 2015

Gérôme Pouvreau, rock-climber

janvier 25, 2015

Florence Pinet, rock-climber

janvier 20, 2015

Guillaume Vallot, journalist/mountaineer

janvier 7, 2015

Aymeric Clouet, alpinist

janvier 7, 2015

Lionel Daudet, alpinist, climber, explorer

décembre 27, 2014

Eric Loizeau, sailor/mountaineer

décembre 17, 2014

Jeanne Grégoire, sailor

décembre 17, 2014

L’état d’esprit de l’escalade : « J’ai grandi près des montagnes. J’ai commencé à grimper à douze ans. Puis j’ai découvert les parois en autodidacte, ce qui a représenté un gros défi. L’alpinisme est une parfaite école de pensée. Les règles sont simples et très claires. J’aime ça, c’est très facile à comprendre. Si vous n’emportez pas un sac de couchage suffisamment chaud, vous aurez froid. Si vous n’êtes pas assez fort, vous ne réussirez pas l’ascension. Pour moi, il est important de partager le bon esprit de l’escalade. J’aime être avec des gens qui font attention à la façon dont ils grimpent. Le style, l’attitude, la manière dont les ascensions sont réalisées, ont de l’importance. »

Profil de Ueli

  • Date de naissance : 4 Octobre 1976
  • Statut actuel : alpiniste professionnel
  • Lieu de résidence : Ringgenberg (Suisse)
  • Activités : ALPINISME, ESCALADE SUR GLACE
  • Formation : charpentier

Une construction vers l’excellence

« Je suis un grimpeur polyvalent. J’adore le rocher et aussi la glace.Mais mon principal objectif est d’être à l’aise sur des montagnes imposantes comme par exemple en Himalaya et audelà même, être à l’aise dans n’importe quel milieu dans lequel je me trouve (du plus facile au plus extrême). J’aime le défi par rapport à moimême et par rapport à la nature, pas du tout par rapport aux autres grimpeurs. Mon principal problème est de trouver l’équilibre entre danger et recherche de la difficulté. Cette démarche ressemble plus à un jeu, car la réflexion porte sur le comment juger ce « mix » et non pas sur le pourquoi je risque ma vie. J’accepte une prise de risque élevée, mais avec un grand contrôle de moimême. Cette affaire de « maîtrise » dans un milieu non maîtrisable n’est pas facile à gérer. À plus forte raison, dans mon optique himalayenne, où il faut être rapide, le plus souvent à vue et dans des passages de plus en plus difficiles. Il s’agit pour moi d’une construction vers l’excellence. Tout en aimant foncer tête la première, je suis heureux de vivre de manière plus intense. C’est en forgeant que l’on devient forgeron. De même un grimpeur devient himalayiste étape par étape. Pour pouvoir penser aux records de vitesse en solo, je dois progresser en même temps en technique de rocher et sur glace, mais surtout en endurance. Je m’entraîne pratiquement tous les jours audessus de chez moi, en course à pied, ou en randonnée à ski, avec à chaque fois 1600 m de dénivelé. »

 

Source: Petzl.com

L’état d’esprit de l’escalade : « J’ai grandi près des montagnes. J’ai commencé à grimper à douze ans. Puis j’ai découvert les parois en autodidacte, ce qui a représenté un gros défi. L’alpinisme est une parfaite école de pensée. Les règles sont simples et très claires. J’aime ça, c’est très facile à comprendre. Si vous n’emportez pas un sac de couchage suffisamment chaud, vous aurez froid. Si vous n’êtes pas assez fort, vous ne réussirez pas l’ascension. Pour moi, il est important de partager le bon esprit de l’escalade. J’aime être avec des gens qui font attention à la façon dont ils grimpent. Le style, l’attitude, la manière dont les ascensions sont réalisées, ont de l’importance. »

Profil de Ueli

  • Date de naissance : 4 Octobre 1976
  • Statut actuel : alpiniste professionnel
  • Lieu de résidence : Ringgenberg (Suisse)
  • Activités : ALPINISME, ESCALADE SUR GLACE
  • Formation : charpentier

Une construction vers l’excellence

« Je suis un grimpeur polyvalent. J’adore le rocher et aussi la glace.Mais mon principal objectif est d’être à l’aise sur des montagnes imposantes comme par exemple en Himalaya et audelà même, être à l’aise dans n’importe quel milieu dans lequel je me trouve (du plus facile au plus extrême). J’aime le défi par rapport à moimême et par rapport à la nature, pas du tout par rapport aux autres grimpeurs. Mon principal problème est de trouver l’équilibre entre danger et recherche de la difficulté. Cette démarche ressemble plus à un jeu, car la réflexion porte sur le comment juger ce « mix » et non pas sur le pourquoi je risque ma vie. J’accepte une prise de risque élevée, mais avec un grand contrôle de moimême. Cette affaire de « maîtrise » dans un milieu non maîtrisable n’est pas facile à gérer. À plus forte raison, dans mon optique himalayenne, où il faut être rapide, le plus souvent à vue et dans des passages de plus en plus difficiles. Il s’agit pour moi d’une construction vers l’excellence. Tout en aimant foncer tête la première, je suis heureux de vivre de manière plus intense. C’est en forgeant que l’on devient forgeron. De même un grimpeur devient himalayiste étape par étape. Pour pouvoir penser aux records de vitesse en solo, je dois progresser en même temps en technique de rocher et sur glace, mais surtout en endurance. Je m’entraîne pratiquement tous les jours audessus de chez moi, en course à pied, ou en randonnée à ski, avec à chaque fois 1600 m de dénivelé. »

 

Source: Petzl.com

Principales Réalisations

Ascension en solo de la face sud de l’Annapurna (8 091 mètres), réalisée dans le temps record de vingt-huit heures, Octobre 2013

Makalu (Népal) (8485 m), 2010

Gasherbrum II (Pakistan) (8035 m), 2010.

Face Nord du Tengkampoche au Népal en 2008. Ueli Steck et son compagnon de cordée Simon Anthamatten remportent pour cette première ascension, le Piolet d’Or, 2009

Pic Est du Gasherbrum II (Pakistan) « Magic Line » (7710 m) 2006.

Face Est du Tawoche (Népal) (6 505 m) première ascension solo, 2005

Face Nord du Cholatse (Népal) (1500 m / 6 440 m) première ascension solo en 37h, 2005

Face Nord de l’Eiger (Suisse) en solo hivernal, 2004

Face Nord de l’Eiger (Suisse) « The Young Spider » avec Stephan Siegrist, 2001.

L’état d’esprit de l’escalade : « J’ai grandi près des montagnes. J’ai commencé à grimper à douze ans. Puis j’ai découvert les parois en autodidacte, ce qui a représenté un gros défi. L’alpinisme est une parfaite école de pensée. Les règles sont simples et très claires. J’aime ça, c’est très facile à comprendre. Si vous n’emportez pas un sac de couchage suffisamment chaud, vous aurez froid. Si vous n’êtes pas assez fort, vous ne réussirez pas l’ascension. Pour moi, il est important de partager le bon esprit de l’escalade. J’aime être avec des gens qui font attention à la façon dont ils grimpent. Le style, l’attitude, la manière dont les ascensions sont réalisées, ont de l’importance. »

Profil de Ueli

  • Date de naissance : 4 Octobre 1976
  • Statut actuel : alpiniste professionnel
  • Lieu de résidence : Ringgenberg (Suisse)
  • Activités : ALPINISME, ESCALADE SUR GLACE
  • Formation : charpentier

Une construction vers l’excellence

« Je suis un grimpeur polyvalent. J’adore le rocher et aussi la glace.Mais mon principal objectif est d’être à l’aise sur des montagnes imposantes comme par exemple en Himalaya et audelà même, être à l’aise dans n’importe quel milieu dans lequel je me trouve (du plus facile au plus extrême). J’aime le défi par rapport à moimême et par rapport à la nature, pas du tout par rapport aux autres grimpeurs. Mon principal problème est de trouver l’équilibre entre danger et recherche de la difficulté. Cette démarche ressemble plus à un jeu, car la réflexion porte sur le comment juger ce « mix » et non pas sur le pourquoi je risque ma vie. J’accepte une prise de risque élevée, mais avec un grand contrôle de moimême. Cette affaire de « maîtrise » dans un milieu non maîtrisable n’est pas facile à gérer. À plus forte raison, dans mon optique himalayenne, où il faut être rapide, le plus souvent à vue et dans des passages de plus en plus difficiles. Il s’agit pour moi d’une construction vers l’excellence. Tout en aimant foncer tête la première, je suis heureux de vivre de manière plus intense. C’est en forgeant que l’on devient forgeron. De même un grimpeur devient himalayiste étape par étape. Pour pouvoir penser aux records de vitesse en solo, je dois progresser en même temps en technique de rocher et sur glace, mais surtout en endurance. Je m’entraîne pratiquement tous les jours audessus de chez moi, en course à pied, ou en randonnée à ski, avec à chaque fois 1600 m de dénivelé. »

 

Source: Petzl.com

Principales Réalisations

Ascension en solo de la face sud de l’Annapurna (8 091 mètres), réalisée dans le temps record de vingt-huit heures, Octobre 2013

Makalu (Népal) (8485 m), 2010

Gasherbrum II (Pakistan) (8035 m), 2010.

Face Nord du Tengkampoche au Népal en 2008. Ueli Steck et son compagnon de cordée Simon Anthamatten remportent pour cette première ascension, le Piolet d’Or, 2009

Pic Est du Gasherbrum II (Pakistan) « Magic Line » (7710 m) 2006.

Face Est du Tawoche (Népal) (6 505 m) première ascension solo, 2005

Face Nord du Cholatse (Népal) (1500 m / 6 440 m) première ascension solo en 37h, 2005

Face Nord de l’Eiger (Suisse) en solo hivernal, 2004

Face Nord de l’Eiger (Suisse) « The Young Spider » avec Stephan Siegrist, 2001.

Skippeur professionnel

Skippeur professionnel

« Du cap Horn en solo au détroit de Béring en équipe »

Nico, skippeur du vendée des globes, expérimenté et toujours partant pour de nouvelles aventures et repousser ses limites, a rejoint Maewan pour la traversée de l’Alaska jusqu’au Kamchatka.